Jeux vidéo

Étude de cas : IsCool Entertainment

Lire la suite
Ressources Études de cas Étude de cas : IsCool Entertainment

À propos de IsCool Entertainment

IsCool Entertainment est un studio de gaming mobile enthousiaste, créatif et innovant qui développe des jeux de haute qualité, particulièrement appréciés par les utilisateurs des réseaux sociaux à la recherche d'expériences ludiques à partager entre amis.

Leurs titres les plus réussis (Garden of Words, Bouquet of Words, Wordox, Belote et Crazy 8), distingués à de nombreuses reprises, font la joie de millions de fans dans le monde entier.

Situé au cœur de Paris dans le quartier de Montmartre, le studio IsCool Entertainment offre un environnement particulièrement attrayant à son équipe, composée aussi bien de jeunes talents émergents que de joueurs expérimentés.

IsCool Entertainment fait partie du groupe Hachette depuis juillet 2017.

Le défi

Attribuer les revenus publicitaires aux utilisateurs

IsCool Entertainment est un éditeur de gaming parisien qui développe des jeux casual, avec une nette orientation sur les jeux de lettres et de mots. Leur titre le plus populaire actuellement, Garden of Words, comptabilise plus de 25 millions d'installations.

Comme la plupart des éditeurs de gaming, IsCool vise à maximiser le ROI à l'aide de campagnes d'acquisition utilisateur. Pour décider des canaux marketing dans lesquels investir, IsCool se fie entièrement au ROI, avec un business model en deux temps générant des revenus via la diffusion d'annonces dans les apps et au moyen des achats in-app des utilisateurs. Environ 70 % des revenus du studio proviennent du premier temps, c'est-à-dire la diffusion d'annonces.

Ces dernières années, la publicité in-app s'est avérée être une stratégie de monétisation efficace pour de nombreux éditeurs de gaming mobile. S'ils connaissent le montant exact des revenus générés au cours du mois précédent grâce à la diffusion d'annonces dans leurs apps, ils ne peuvent généralement pas identifier les utilisateurs ayant généré les revenus ni la provenance de ces utilisateurs. En effet, la tendance générale du secteur consiste à agréger les données de revenus publicitaires issues de l'ensemble d'un réseau publicitaire.

Pour IsCool, l'attribution des achats in-app est une tâche relativement aisée. Ils obtiennent les données de revenus utilisateur pour les achats in-app directement depuis l'Apple Store et le Google Play Store au niveau utilisateur, qu'ils peuvent ensuite attribuer à la campagne ayant amené l'utilisateur en question. Par contre, l'attribution des revenus publicitaires aux utilisateurs présente davantage de complexité. Du fait de la situation, IsCool obtenait uniquement des insights sur les canaux marketing amenant des utilisateurs de qualité au niveau du réseau, de la campagne, du format publicitaire et du système d'exploitation (OS). Mais la réalité est que les utilisateurs individuels acquis à l'aide de différents canaux marketing génèrent des revenus bien différents, le CPM des utilisateurs pouvant varier de 5 $ à 100 $ ! Sans données granulaires, IsCool ne disposait pas des insights nécessaires pour optimiser ses stratégies d'UA à l'aide d'informations au niveau utilisateur.

La solution

Analyser les données de revenus publicitaires au niveau des impressions pour calculer le ROAS

Les revenus publicitaires au niveau utilisateur d'Adjust, épaulés par les données de revenus au niveau des impressions de MoPub, ont complètement changé la donne pour IsCool. Ces deux solutions, utilisées conjointement, ont donné au studio les insights granulaires nécessaires pour calculer ROI au niveau utilisateur. Grâce aux données de revenus au niveau des impressions de MoPub et aux capacités de reporting d'Adjust, IsCool est aujourd'hui en mesure de relier les revenus publicitaires directement à la source ayant fourni les utilisateurs, puis de les comparer avec leur coût d'acquisition pour affiner le calcul du ROAS. En combinant les données de revenus publicitaires au niveau utilisateur avec les données de revenus des achats in-app, IsCool a aujourd'hui de la visibilité sur la LTV véritable de chaque utilisateur. Le studio est ainsi en mesure de calculer un ROAS précis et de prendre des décisions avisées en matière d'acquisition utilisateur.

Hadrien des Rotours

CEO, IsCool Entertainment

Le résultat

Maximiser le ROAS

Grâce à l'analyse des données de revenus publicitaires au niveau des impressions, IsCool est parvenu à investir plus efficacement ses budgets dans des campagnes génératrices de sources de qualité. De plus, du fait de sa capacité à mettre en pause les campagnes à faible ROI, le studio a constaté une augmentation globale de ses marges de bénéfice.